Fidèle jusqu’au bout

Posté le dans Prédications en vidéo

Fidèle jusqu’au bout

Lors de la journée consacrée à la Famille du 20 avril 2013, le pasteur Philippe Leduc a exhorté l’assemblée sur la fidélité qui doit régner au sein du couple en prenant Joseph, fils de Jacob, comme exemple.

Pour présenter son sermon, le pasteur a utilisé la mésaventure de Joseph dans la maison de Potiphar dans Genèse 39:1-12, où il va résister à la tentation engendrée par la femme de son maître qui lui avait ordonné de coucher avec elle.

Potiphar était un Égyptien influent, officier de Pharaon, chef des gardes (v. 1). Son nom signifie consacré au dieu Râ, nom qui montre de façon explicite les convictions religieuses de celui qui a acheté Joseph à des Ismaélites. Potiphar lui a confié la totalité de ses biens car il a constaté l’intelligence et la sagesse du jeune esclave.

L’Éternel fut avec lui, et la prospérité l’accompagna. [...] Son maître vit que l’Éternel était avec lui, et que l’Éternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait. [...] Il abandonna aux mains de Joseph tout ce qui lui appartenait, et il n’avait avec lui d’autre soin que celui de prendre sa nourriture. Genèse 39:2,3 et 6

Mais le personnage clé du récit est la femme de Potiphar, bien qu’on ne connaisse pas son nom, car elle va convoiter Joseph qui était beau de taille et beau de figure (v. 6). Quel est le degré de résistance de Joseph dans cette histoire ? Le texte ne nous dit pas que Joseph était attiré par cette femme et résista à l’envie de la séduire. Non ! Le texte déclare avec précision que c’est elle qui jeta son dévolu sur le jeune homme. Tout le travail était fait, elle était déjà dans ses bras.

Cette tentation se répète pendant plusieurs jours jusqu’au jour où Joseph va décider de fuir. Grande démonstration de fidélité envers ses maîtres, Dieu et Potiphar.

Reconnaître, refuser, éviter et fuir sont les remèdes de ce genre de tentation. La fidélité n’est pas une option dans le couple mais une nécessité.