L’église en jeûne et prière

Posté le dans News

L’église en jeûne et prière

Le premier sabbat du mois d’octobre, l’église s’est réunie à l’issu du culte pour un temps de prière pendant ce sabbat de jeûne. Cette rencontre était rythmée par plusieurs périodes  :

  • un moment de louange, notamment avec le psaume 148 lu par toute l’assemblée « Louez l’Éternel ! » suivi d’une chaîne de prière de l’assemblée.
  • un premier temps de réflexion sur le service pour Dieu avec la lecture par l’ancien Véronique du chapitre 1 du livre Service chrétien de E.G. White. Dieu attend qu’un esprit de service s’empare de toute l’église pour son œuvre et que chacun puisse travailler pour lui selon son talent.
  • un temps de repentance initié par l’ancien Auzé sur la base des textes suivantes :
    • Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (Romains 12:2 LSG)
    • Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. (2 Pierre 3:9 LSG)

Au cours de cette phase de repentance, il y a eu trois temps de prière :

      1. une prière individuelle pour que chacun se mette à nu devant Dieu
      2. une prière deux à deux pour un renouvellement de notre esprit
      3. une prière par des dirigeants d’église pour la repentance et le renouvellement de l’esprit de toute l’église par la présence de Dieu en nous.
  • un deuxième temps de réflexions avec la lecture d’un autre passage du même ouvrage et auteur précédent sur le réveil et la réforme. Il y a un manque d’esprit missionnaire et d’esprit d’abnégation dans l’église. Dieu souhaite un réveil de piété par la recherche de Dieu par sa parole accompagnée d’un renouveau de la vie spirituelle et une réforme radicale se traduisant par une réorganisation, un changement dans les idées et les habitudes. Ce moment s’est conclu par une prière deux à deux pour l’unité dans l’église.
  • un moment de témoignage :
  1. un membre d’une église adventiste de Saint-Martin a remercié Dieu pour son installation en France avec ses enfants
  2. un membre de Créteil a témoigné que depuis qu’elle marche avec Dieu ses fardeaux sont légers
  3. un autre membre de Créteil a partagé l’action puissante de Dieu dans sa conversion, celle de son mari, ses enfants et l’ami de son mari
  4. un membre a raconté comment Dieu l’a protégé de la mort et comment il l’a guéri d’une maladie nécessitant une intervention chirurgicale obligatoire
  5. un dernier témoin a partagé le fait qu’elle ne puisse s’empêcher de parler de Dieu au travail avec ses collègues.
  • un dernier temps de réflexion avec la lecture du livre biblique Zacharie 7, 8 par l’ancien Joël entrecoupée par la mise en avant des points clés par le pasteur Saint-Élie :
  1. le peuple d’Israël était rebelle et avait le cœur endurci (Zacharie 7.11, 12) donc Dieu ne les a pas écouté non plus (Zacharie 7.13). Notre spiritualité ne se mesure pas à ce que nous avons. L’apostasie est quand on ne distingue plus ce qui est sacré de ce qui est profane.
  2. Zacharie 8 montre que Dieu retient les vents pour l’amour de l’église et pour que les gens viennent vers nous car Dieu est avec nous (Zacharie 8.23).
  3. Car je suis l’Éternel, votre Dieu; vous vous sanctifierez, et vous serez saints, car je suis saint; et vous ne vous rendrez point impurs par tous ces reptiles qui rampent sur la terre. (Lévitique 11:44 LSG).

Ce moment s’est terminé par trois prières prononcées par des dirigeants de notre église.

Pour finir, le pasteur Saint-Élie a présenté les objectifs qu’il a pour notre église :

  • être un peuple du livre, de la Parole qui agit
  • être un peuple de prière en développant le ministère de la prière et des temps de prières efficaces
  • développer notre foi
  • avoir l’unité dans la communauté pour remporter des victoires ensemble
  • travailler avec la jeunesse
  • faire des sorties missionnaires collectives sous différentes formes
  • vivre le réveil et la réforme.

Puis il a conclu cet après-midi de prière en souhaitant que tout ce que nous fassions soit scellé par le Seigneur au cours de nos années de collaboration.