Du coeur et du sol

Posté le dans News

Du coeur et du sol

La session du mardi a été assurée par Véronique, ancienne de l’église, qui s’est concentré sur la nature et la qualité du cœur humain et de son sol. Qu’est-ce que notre sol ?

Le cœur chez l’homme est un organe vitale. C’est un muscle, et bien plus encore selon la Parole de Dieu. Muscle qui fonctionne jusqu’à la mort en s’adaptant au rythme de l’organisme. Le sol, quant à lui, est un support d’où découle notre nourriture. Dieu cherche à nous interpeler sur la qualité de notre sol dans la parabole du semeur dans l’évangile de Matthieu 13:1-23.

Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin; les oiseaux vinrent, et la mangèrent. Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond; mais quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l’étouffèrent. Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente.

Dans ce passage, on voit un semeur qui prend une poignée de grains et qui les jette de façon aléatoire par terre ne sachant que sur sol ils vont tomber. On distingue 4 types de terrains sur lequel la semence pouvait tomber (le long du chemin, terrain pierreux, terrain rempli d’épine et la bonne terre).

Pour expliquer la parabole, Jésus va transposer l’expérience du semeur à celle de Dieu vis-à-vis de ses enfants. On comprend alors que:

  • Le semeur = Jésus-Christ
  • Les graines = la Parole de Dieu
  • Le champ ou le sol = Nous, toute l’humanité

Dans le 1er exemple, on y voit une Parole piétinée qui ne peut donner aucun fruit et qui n’a jamais été enracinée. Dans le 2ème exemple, on y voit celui qui a entendu la Parole mais qui n’a pas de fondements, qui n’est pas bien enraciné. Dans le 3ème exemple, on comprend que la Parole a été reçu dans un environnement qui n’était pas propice à la bonne réception de l’évangile. Tandis que dans le dernier exemple, on comprend que la Parole de Dieu fait son effet convenablement et permet de porter du fruit selon la capacité de celui qui a reçu cette Parole.

A la façon du semeur, Dieu répand sa Parole dans les lieux les plus incroyables. Des endroits auxquels on ne s’attendrait pas. Parfois nous sommes étonnés de ce que la Parole a produit chez certaines personnes. On peut lire dans Romains 1:16-17:

Car je n’ai point honte de l’Évangile: c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi; selon qu’il est écrit: le juste vivra par la foi.

Jésus est venu répandre sa Parole afin que le plus grand nombre la reçoive; mais nous aussi, nous pouvons, à notre tour, répandre cette sainte Parole sur autrui.

Quel type de sol sommes-nous ? Sommes-nous suffisamment fertile pour que nous puissions produire du fruit ?

4 éléments sont indispensables à l’équilibre et au bien-être du sol: l’azote, le phosphore, le calcium et le potassium. Puissions-nous avoir cet équilibre,également, dans nos vies. Toutes les plantes vigoureuses sont aptes à résister aux intempéries, aux oiseaux, aux insectes… Pour grandir devant le Seigneur Dieu, nous devons avoir un esprit saint et un cœur pur. Proverbes 4 : 23:

Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie.

La qualité du coeur humain est d’une grande importance pour recevoir la Parole. Comment pouvons-nous faire pour que nous soyons de bon sol ? Comment l’entretenir ? Nous savons que si notre sol est fertile, nous produirons du fruit. Galates 5:22 :

Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi (la tempérance);

Avoir un bon sol signifie que nous avons entendu la Parole de Dieu mais surtout que nous la retenons. Pour retenir la Parole, il y a 4 attitudes à avoir:

  1. Passer du temps dans l’étude
  2. Écouter ce que la Bible nous dit
  3. Comprendre la Parole (1 Corinthiens 2:10-12)
  4. Accepter et s’approprier la Parole de Dieu

La Bible regorge de promesses. Saisissons-les, bien que nombreuses. C’est pourquoi apprenons les petit à petit pour pouvoir les assimiler tranquillement.

Après avoir suivi ce parcours, notre sol sera fertile et ainsi nous serons prêts à recevoir la bonne semence pour être paré pour récolte.

Quelque soit la qualité de notre cœur, Dieu a le pouvoir d’y semer sa semence et fertiliser notre vie.