Ta foi peut-elle te faire renoncer à ton métier ?

Posté le dans Aînés

Ta foi peut-elle te faire renoncer à ton métier ?

Le samedi 17 novembre après-midi, les JA ainés se sont entretenus autour d’un débat prolifique sur le thème « Ta foi peut-elle te faire renoncer à ton métier ? » et animé par Laura, Carole et Siger.

Le moment de partage s’est concentré sur 2 questions: Existe-t-il des métiers compatibles ou non avec ma foi ? A quel moment la foi devient-elle un problème ou un frein dans le cadre d’un choix professionnel ? Et il s’est articulé en 2 phases: une phase de réflexion/concertation par groupes séparés par tranches d’âges bien distinctes pour dégager les points clefs et une seconde phase de débat commun.

Les métiers du domaine de la santé ou liés à l’éducation nationale ont fait l’unanimité pour ce qui est des métiers clairement compatibles avec la foi chrétienne, tandis que des professions, telles que buraliste, avocat, sportif professionnel ou des corps de métiers où le port d’armes est exigé ont suscité les échanges et les arguments en faveur ou en défaveur de ces derniers. En effet, dans le cadre de ces professions, on pourrait être amené à accomplir des actes qui iraient à l’encontre de l’enseignement biblique, cependant, il est dit, dans Deutéronome 28:13 :

L’Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l’Éternel, ton Dieu, que je te prescris aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique, …

En faisant de nous des leaders et une élite, nous pourrions être à même de choisir les affaires que l’on souhaiterait défendre, si par exemple on s’orientait dans une carrière juridique. Un ancien footballeur de métier présent dans la salle a témoigné à ce sujet, en expliquant que les jours de détection étaient prévu le samedi mais qu’en raison de son niveau de jeu, il avait pu obtenir une dérogation qui lui a permis de se faire détecter le dimanche. Il a ainsi pu exercer dans le football sans rencontrer de difficultés pour venir à l’église les sabbats.

Pendant sa conclusion, Siger a insisté sur le fait que le travail est nécessaire, est un contrat qu’il faut honorer et doit permettre à l’individu de s’épanouir. Cependant, en ce qui concerne le choix du jeune étudiant qui désire entrer dans la vie active, le conseil a une place prépondérante dans son orientation. Peu importe qui prodigue l’exhortation, que ce soit un médecin ou un technicien de surface, le conseil doit être considéré et mesuré par le jeune en quête d’un métier convenable pour sa vie. Le passage de Exode 18:13-21 a permis d’illustrer parfaitement cet exemple. On y voit Moïse, leader d’Israël, qui écoute et suit le conseil de son beau-père, Jéthro, par rapport à la gestion du peuple.

Le lendemain, Moïse s’assit pour juger le peuple, et le peuple se tint devant lui depuis le matin jusqu’au soir. Le beau-père de Moïse vit tout ce qu’il faisait pour le peuple, et il dit: Que fais-tu là avec ce peuple ? Pourquoi sièges-tu seul, depuis le matin jusqu’au soir ? Moïse répondit à son beau-père: C’est que le peuple vient à moi pour consulter Dieu.[...]
Le beau-père de Moïse lui dit: Ce que tu fais n’est pas bien.[...]Maintenant écoute ma voix; je vais te donner un conseil, et que Dieu soit avec toi![...]Choisis parmi tout le peuple des hommes capables, craignant dieu, des hommes intègres, ennemis de la cupidité; établis-les sur eux comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante et chefs de dix.[...]

Si vous souhaitez revivre ce moment en image… Voir la galerie ci-dessous.