Je n’ai point honte de l’Évangile, c’est une puissance de Dieu

Posté le dans Alfortville

Je n’ai point honte de l’Évangile, c’est une puissance de Dieu

Le samedi 4 mai, le bébé-église d’Alfortville était heureux d’accueillir Christophe Michel, responsable de la Communication à la fédération France-Nord, pour le message du jour.

Je n’ai point honte de l’Évangile, c’est une puissance de Dieu. Rom 1. 16

A Jérusalem, un journaliste s’approcha d’un juif qui priait devant « le mur des lamentations ».

- Pourquoi priez-vous ?

- Pour la paix dans le monde, moins de guerre, de violence…

- Mais il y a toujours la guerre, la violence ….

- Mais à qui adressez-vous vos prières ?

- A Dieu.

- Mais avez-vous une réponse ?

- Hélas, j’ai l’impression de parler à un mur.

Pourquoi quand nous parlons à Jésus, nous avons l’impression de parler à un mur ?

Pourtant tout ce qui est nécessaire à notre délivrance du problème du péché a été assumé par « la mort à la croix de notre Sauveur Jésus-Christ, c’est la bonne nouvelle de la puissance de l’Évangile. » 1 Corinthiens 1. 17-18.

Dans l’Écriture, il n’y a qu’une seule croix qui sauve, c’est celle du Christ, elle peut nous délivrer de l’esclavage du péché, démasquer Satan, réconcilier le monde avec Dieu, enlever la barrière du péché. Rom 5.6.

Rom 8.2, n’oublions pas que le péché est un choix, il est aussi une puissance qui nous envahit, le conflit est dans notre cœur. Jean 8.34. Mais l’apôtre Paul nous rappelle que tout ce qui n’est pas bon en moi (méchanceté, envie …) est crucifié avec Christ. Gal 5.14.

Nous somme incapables de tenir nos promesses, notre volonté est faible et éphémère, face à la puissance du péché nous sommes désarmés.

Cependant, la puissance de l’Évangile ne consiste pas à me rendre bon, mais à abattre le péché dans ma vie. Gal. 2.20, nous rappelle, non pas moi mais Christ, puis qu’Il se qualifia pour devenir le représentant de l’homme et son substitut, c’est lui le second Adam. Ceci lui donna le droit de vivre et de mourir à ma place, c’est la mort corporative.

En effet, par la foi, nous sommes identifiés à sa mort et à sa résurrection. Rom 6.10 ; Jean 1.29

Donc Jésus a condamné la loi du péché dans la chair, ainsi la justice de Christ s’accomplit en moi.

Donc, demandons à Christ, la victoire, cessons de diminuer la puissance de Dieu, beaucoup d’adventistes croient que la victoire sur le péché est difficile, mais l’apôtre Paul nous dit : « Que Christ a condamné le péché dans sa chair. » Philip. 4.13

La puissance de la croix doit changer ma vie, c’est une force vitalisante (la loi de l’Esprit). Elle a permis à Christ de tenir à la Croix.

Soyons zélés dans notre cœur pour Christ, nous devons être des vainqueurs, car Christ a remporté toute victoire sur le mont du Calvaire. Nous n’avons aucun effort à faire pour gagner le Ciel, il a déjà été gagné.

L’Évangile est un message de libération, Christ désire faire descendre la puissance de son Esprit dans notre cœur. Qu’il en soit ainsi.

Nicole C.