Des séductions dangereuses

Posté le dans Alfortville

Des séductions dangereuses

Pour la 3ème présentation de notre campagne d’évangélisation Le Grand Espoir, en ce samedi 20 octobre, le groupe d’Alfortville a accueilli Laurent de l’église de Dammarie-les-Lys. « Des séductions dangereuses », il nous mentionna d’emblée la sorcellerie. Dans l’évangile de Matthieu 20 : 4, Jésus nous exhorte à prendre garde à la séduction. Aurions-nous les plans d’attaque de l’ennemi et que nous n’en prenions pas garde ? Le texte biblique va encore plus loin dans Apocalypse 18 : 23-24 :

La lumière de la lampe ne brillera plus chez toi, et la voix de l’époux et de l’épouse ne sera plus entendue chez toi, parce que tes marchands étaient les grands de la terre, parce que toutes les nations ont été séduites par tes enchantements, et parce qu’on a trouvé chez elle le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre.

Chacun sera perdu à cause de son implication dans la sorcellerie. Le terme grec « pharmakéia » désigne premièrement l’usage ou l’administration de drogues, venins ou poisons comme médicaments, deuxièmement d’empoisonnement, troisièmement de sorcellerie et quatrièmement de la déception et de la séduction de l’idolâtrie.

Gardons à l’esprit que notre corps est le temple du Saint-Esprit et que nous appartenons à Dieu. Gardons notre âme, sans quoi les ennemis de l’extérieur réveilleront ceux de l’intérieur. Les esprits seront comme hypnotisés. L’exemple de Caïn nous montre comment Satan s’est servi de lui pour introduire dans l’esprit humain, un autre culte que le culte rendu à Dieu. Un grand auteur disait :

Dieu et Satan ont un point commun.  Les deux désirent notre adoration. La différence, c’est que Dieu veut notre adoration car il en est digne et veut nous transformer, nous régénérer. Satan lui, veut nous détruire.

Les médias, la musique, n’est-ce pas comme un cheval de Troie dans nos demeures. Les scientifiques ont découvert les « neurones miroirs » qui ne font pas la différence entre ce que nos yeux voient et ce que nous faisons. Avons-nous laissé entrer la sorcellerie dans nos maisons ? Avons-nous encore le temps de réagir ?  Dieu nous donne la clef pour cela : étudier sa Parole. Nous avons aussi besoin d’intelligence, seul Dieu peut nous donner la véritable intelligence. L’exemple de la tentation de Jésus nous rappelle qu’à chaque tentation du diable, Jésus répond : « Il est écrit ».

Oubliant ce qui est en arrière, nous avons cette grâce capable de nous transformer et de nous sauver en un instant. Amen.

Claire J.

Rendez-vous à la prochaine présentation du Grand Espoir, le samedi 3 novembre 2012.